BonneZ'adresses Femmes J'achète

La Robe du dimanche : pour des Bride Maids so chic !

Laura Tamayo, jeune styliste colombienne a créé en décembre 2016 la Robe du dimanche

Vous préparez votre mariage et vous rêvez de demander à vos copines d’être demoiselle d’honneur. A l’américaine ! Mais où trouver les tenues qui iront à tout le monde sans faire de déçues ? On vous a déniché LA marque qu’il vous faut ! Parce qu’on n’a pas toutes la même morphologie mais qu’on a toutes envie d’être belle au mariage de sa meilleure amie, « La robe du dimanche » a créé des robes de demoiselle d’honneur qui s’adaptent au goût et à la taille de chacune.
Passage du désir, n’est-ce pas une belle adresse lorsqu’on prépare son mariage ? C’est dans cette ruelle cachée entre la Gare de l’est et Château d’eau à Paris que La robe du dimanche a trouvé refuge. Créé il y a à peine un an par Laura Tamayo, la marque propose des tenues pour demoiselles d’honneur adulte et témoins 100 % made in Paris. « Le principe est simple, à partir d’un tissu commun, choisi par la mariée et les demoiselles d’honneur, chacune peut composer sa tenue en fonction de sa morphologie et de ses goûts », explique la créatrice du concept. La styliste propose deux hauts et 4 jupes de base. A chacune d’y mettre sa touche. L’encolure, le dos, les manches, la longueur peuvent être modifiés à l’envie. « Notre ADN se sont les volants, les noeuds et les dos travaillés qui sont proposés sur tous nos modèles. Mais là encore, rien d’obligatoire ! Tout peut se transformer », ajoute Laura Tamayo.

A chaque demoiselle d’honneur son style et sa tenue

Des tenues qui s’adaptent en fonction de sa morphologie et de ses goûts

Cette Colombienne arrivée à Paris pour ses études, décide de se lancer dans l’entrepreneuriat, déçue par ses stages dans des maisons de couture. « L’idée en elle-même est venue de la rencontre avec deux wedding planeuses, Catherine et Marine, qui m’ont expliqué qu’en France le principe de la Bride maid à l’américaine était à la mode mais que c’était très difficile de trouver des tenues», ajoute Laura. Elles avaient alors une mariée qui souhaitait avoir trois de ses amies comme demoiselle d’honneur. Elle leur a proposé des modèles. C’est ainsi qu’elle lance la première collection. Pour afficher des prix compétitifs, Laura fait du demi-mesure. Les tailles sont standards, seuls les détails du modèle sont modifiés. « Comme le patronage existe déjà et que l’on connaît bien les pièces, on monte plus vite. Ce temps gagné nous permet d’obtenir des prix compétitifs pour des prestations haut de gamme car si nos patrons sont simples nous tenons à ce que les tenues tombent très bien et soient très bien coupées. » Les prix vont de 200 euros à 450 euros pour une tenue entière.

J’aime l’idée que l’on redonne du sens aux vêtements

Je veux aussi que ma marque s’inscrive dans la tendance de notre siècle car le monde de la mode est en train de changer. Les millenials veulent une mode plus éthique. C’est pourquoi c’est important que mes tenues continuent à être portées après la fête. Je crée des pièces dans lesquelles les femmes se sentent à l’aise, qu’elles ont envie de garder et facile à reporter. Je fais beaucoup d’ensemble haut et bas dans cet esprit car c’est plus simple à remettre ensuite chaque pièce de façon séparée. J’aime aussi l’idée que l’on redonne du sens aux vêtements. Le client joue un rôle dans la création de ce qu’il va porter. Ce n’est plus la mode qui lui dicte sa façon de s’habiller mais lui qui s’approprie un style pour exprimer sa différence. »

 

Fabrication : Toutes les tenues sont conçues à Paris

Prix : entre 200 euros et 450 euros

C’est où ? 38 passage du désir – 75 010 Paris

Site Internet : larobedudimanche.com

Laisser un commentaire