BonneZ'adresses ChouetteZ'idées Je loue

Hylla, penderie partagée, la mode durable sans se ruiner

Si on vous proposait de piocher dans une penderie gigantesque pour changer de style, de look ou d’envie, tous les jours si le cœur vous en dit, dans le respect d’une mode durable et éthique et sans vous faire définitivement détester par votre banquier. Je suis sûre que vous penseriez : Alléluia ! Quelqu’un m’a enfin comprise ! Vous en rêviez, Céline et Amandine l’ont fait.
Céline et Amandine, les créatrices de Hylla, penderie partagée

Céline et Amandine, créatrice de Hylla, penderie partagée

Bienvenue dans le monde d’Hylla, penderie partagée

C’est dans un café dissimulé dans un recoin du quartier du Marais à Paris, que je rencontre Amandine et Céline, les deux jeunes créatrices à l’initiative de la start-up Hylla, penderie partagée. Au milieu du brouhaha et des cliquetis des verres, les deux jeunes femmes ont installé une penderie dans un recoin du bar. « Non, ces vêtements ne sont pas à vendre, annonce Céline tout sourire à la curieuse qui s’est approchée des portants sur lesquels pendent jupes, robes et chemisiers. Ils sont à louer ! » Car si le lieu peut paraître insolite pour présenter des vêtements, le concept ne l’est pas moins. « Nous proposons une nouvelle façon de consommer la mode. Nos armoires regorgent de vêtements que nous ne portons pas et pourtant, nous nous plaignons sans cesse de n’avoir rien à nous mettre. Au lieu d’acheter, nous proposons donc aux femmes de choisir des pièces parmi la sélection que nous leur proposons ici et de les louer. Les vêtements sont chinés dans des friperies ou des vide-dressings. Et pour quelques euros, elles les emportent et en profitent pendant un mois. Adieu le gaspillage vestimentaire et le vêtement jetable porté une fois et relégué au fond du tiroir. On loue, on porte et on rend. Pas le temps de se lasser et en plus on fait des économies », précise Amandine.

Hylla à l'improbable à Paris

Au milieu du brouhaha et des cliquetis des verres, Céline et Amandine ont installé une penderie dans un recoin du bar.

L’heureux hasard de la rencontre

L’histoire d’Hylla, comme souvent dans une aventure entrepreneuriale, est avant tout l’histoire d’une rencontre. Heureux hasard, Céline et Amandine sont, sans le savoir, toutes deux en stage de fin d’étude à Hambourg dans la même entreprise. L’une a décidé de réaliser un mémoire sur la location de vêtements tandis que l’autre rédige un article sur l’économie du partage et sur l’entreprise suédoise de location de vêtements Kleiderei, qu’elle poste sur Linkedln. Vive les réseaux sociaux ! Céline tombe sur l’article et contacte Amandine. Autour d’un café, elles papotent location de vêtements. Céline lui explique une idée qui lui trotte derrière la tête depuis quelques semaines : rapporter en France le concept nordique. « Jamais je n’aurais pensé créer une entreprise », avoue Amandine. « Ma rencontre avec Amandine a été le déclic. Je n’aurais pas osé me lancer toute seule. Mais on a tout de suite compris que l’on était très complémentaire», ajoute Céline. Tout juste rentrées d’Allemagne, du haut de leurs 21 ans, elles plongent dans le grand bain, obtiennent le statut d’étudiant-entrepreneur et commencent à bûcher dur. Petit clin d’oeil aux inspirateurs de ce projet, nos jeunes créatrices appellent l’entreprise Hylla, qui signifie bibliothèque en suédois.

Les rendez-vous à la Recyclerie

Depuis début mars, Céline et Amandine donnent rendez-vous chaque mois à leurs clientes dans différents lieux de la capitale comme la Recyclerie, dans le 18ème arrondissement. « Nous avons voulu commencer doucement, tester notre idée dans la vraie vie, nous confronter directement à notre cible, créer un rapport humain fort avec notre communauté et affiner notre business plan en fonction de leur retour ».  Plus de 70 femmes ont déjà été séduites par le concept et reviennent chaque mois. Une véritable communauté d’hyllarantes s’est créée autour de ce dressing collaboratif.

Hylla propose vêtements et accessoires à la location

Hylla propose vêtements et accessoires à la location.

Une campagne Ulule pour financer une plate-forme en ligne

Devant l’enthousiasme des clientes, Hylla a décidé de voir plus grand. Une plate-forme web devrait bientôt voir le jour. « Nous organiserons toujours des événements car c’est génial de pouvoir garder ce lien et avoir les retours directs de nos clientes. Mais c’est vrai que c’est un peu contraignant pour elles de devoir revenir le mois suivant rendre les vêtements. On n’a pas toujours le temps de se déplacer, surtout si on habite loin. Avec cette plate-forme, nous pourrons envoyer les vêtements par la poste partout en France », s’enthousiasment en cœur Céline et Amandine. Mais pour que ce rêve devienne réalité, elles ont lancé début octobre une campagne de crowfounding sur Ulule pour financer le développement web de ce projet. Vous avez jusqu’au 30 octobre pour leur donner un coup de pouce. Avec en plus plein de jolis cadeaux en contrepartie.

 

 

campagne Ulule Hylla, penderie partagée

La nouvelle plate-forme Hylla,
comment ça va marcher ? 

 

La plate-forme fonctionnera par un système d’abonnement :

  • 35 euros par mois pour emprunter l’équivalent de 200 points en vêtements ! Les vêtements sont évalués en points selon leurs consignes de nettoyage, leur type, leur qualité et leur originalité.
  • 50 euros valable un an pour emprunter 500 points de vêtements. Une bonne idée pour tester le concept ou faire un cadeau.
  • 20 euros valable deux semaines pour 100 points histoire d’emprunter ponctuellement dans la boutique.

Pour le coup de pouce, c’est par ici : https://fr.ulule.com/hylla-penderie-partagee/

Envie de les rencontrer ?

Voilà une chouette invitation pour discuter avec Céline et Amandine et en savoir encore plus sur leur projet.

Jeudi 13 octobre – 18h30 à 21h30 – Boutique Ulule – 22 rue Saint Paul :

Suivez-les aussi sur Facebook

Vous avez aimé cet article, partagez-le sur les réseaux sociaux !

Laisser un commentaire